Côte d’Ivoire / Lutte contre la covid-19 : Beugré Mambé au four et au moulin

Le district autonome d’Abidjan, reste en Côte d’Ivoire, la zone géographique la plus touchée par la Covid-19. Depuis l'apparition de cette maladie sur les bords de la lagune Ebrié, le ministre gouverneur Robert Beugré Mambé a décidé de mener le combat. Il est au four et au moulin pour bouter hors d’Abidjan, ce virus qui affecte durement l’économie nationale. Un plan d'actions a été adopté par le conseil du district autonome d’Abidjan et est mis progressivement à exécution.

Plusieurs actions ont ainsi été initiées : désinfection des espaces publics, désinfection des transports publics et privés, remise de kits sanitaires, remise de vivres aux couches vulnérables, distribution de cache-nez, financement de production de gel, soutien aux forces de défense et de sécurité et aux sapeurs-pompiers militaires.

Avec la découverte des vaccins aujourd’hui, le conseil du district autonome d’Abidjan tout en poursuivant ses campagnes de sensibilisation pour le respect des mesures barrières, communique auprès des populations afin de les amener à se faire vacciner.

Déjà une première séance s’est déroulée avec succès les 7 et 8 septembre 2021 puis une seconde le 7 octobre 2021 à l’hôtel du district. Face à l’adhésion des populations à cette opération de vaccination qui est l’unique moyen scientifiquement recommandé pour stopper la spirale de contamination, Robert Beugré Mambé en collaboration avec le ministère de la Santé et de l'hygiène publique entend élargir cette campagne de vaccination aux zones rurales du district autonome d'Abidjan à travers un vaste redéploiement d'unités mobiles de vaccination et de sensibilisation dans les 150 villages Atchan et Akyé ainsi que dans certains quartiers dits précaires.

« La santé et le bien-être des populations restent pour nous une priorité. L’humain est au centre de toutes nos actions. C’est pourquoi nous sommes engagés aux côtés du gouvernement pour gagner ce combat et poursuivre sereinement la politique de développement initiée depuis 2011 par le président de la République Alassane Ouattara dans le cadre de son programme d'une Côte d'Ivoire solidaire », explique le gouverneur. « Nous verrons avec les leaders d’opinion, les guides religieux, les chefs de communauté et de village, comment faire en sorte que chacun de ces leaders s'approprie ce nouveau combat pour la vie », a-t-il fait savoir.