abonnez-vous à Presseivoire.com : 500F CFA le premier mois, sans engagement j'en profite

Méditerranée / 85 migrants en détresse secourus par le navire humanitaire «Ocean Viking»

navire viking.jpg L'équipage du navire humanitaire «Ocean Viking» lors de l'opération de sauvetage en mer Méditerranée, le 9 août 2019. 85 migrants ont été secourus par l'«Ocean Viking», affrété par les ONG françaises SOS Méditerranée et Médecins sans frontières.

L’Ocean Viking, le nouveau navire humanitaire de SOS Méditerranée et Médecins sans frontières (MSF), a secouru vendredi 85 migrants au large de la Libye. Dans le même temps, l’acteur américain Richard Gere est venu soutenir ceux bloqués depuis une semaine sur l’Open Arms.

L’embarcation, partie de Libye il y a plus de 48 heures, avait été repérée jeudi soir par un avion de l’opération européenne Sophia, mais l’Ocean Viking, à peine arrivé dans la zone des secours pour sa première mission, a dû interrompre ses recherches dans la nuit.

Ce n’est qu’à la faveur du jour que le grand navire rouge a trouvé la petite embarcation, à bord de laquelle les migrants ont applaudi à l’approche des secouristes.

Au total, le navire humanitaire a recueilli 85 personnes à bord, dont cinq femmes et quatre enfants. Le plus jeune a seulement un an. Les secouristes restaient en alerte, à la recherche d’une autre embarcation partie en même temps que la première.

Le ministre italien de l’Intérieur, Matteo Salvini, qui a fait éclater jeudi la coalition populiste en Italie, a immédiatement adressé un courrier au gouvernement de la Norvège, dont le navire bat pavillon. « L’Italie n’est pas juridiquement tenue ni disposée à accueillir les immigrés clandestins non identifiés, se trouvant à bord de l’Ocean Viking », a-t-il écrit.

Le ministre italien tient le même discours envers les 121 migrants bloqués à bord du navire humanitaire Open Arms, qui fait quasiment du sur-place au large de l’île italienne de Lampedusa.

Sur son compte Twitter Matteo Salvini a écrit à propos du sauvetage en mer de l'Ocean Viking, « je suis prêt à signer l'interdiction d'entrée dans les eaux italiennes » et il ajoute concernant l'Open Arms : « nous avons écrit au gouvernement espagnol pour qu'il reprenne les 120 membres de l'ONG espagnole Open Arms ».

Vendredi matin, l’acteur américain Richard Gere est monté à bord pour rencontrer l’équipage et les migrants, dont une trentaine sont mineurs. « Nous sommes ici sur le navire Open Arms », a annoncé l’acteur dans une vidéo où on le voit entouré de migrants, sur une vidéo diffusée par l’ONG espagnole Proactiva Open Arms. « Je viens d’arriver depuis Lampedusa, nous avons apporté autant d’eau et de nourriture que possible pour tout le monde à bord ».

Le président du Parlement européen, l'Italien David Sassoli, a adressé jeudi 8 août un courrier à la Commission européenne pour lui demander d'intervenir en faveur des migrants secourus les 1er et 2 août par l'Open Arms. « Si l'Europe ne peut pas protéger ceux qui sont en difficulté en Méditerranée, qui ont pris la mer à la recherche d'une vie meilleure, elle aura perdu son âme, en plus de son coeur », a écrit David Sassoli.

L'eurodéputé allemand Erik Marquardt, nouvel élu du groupe Verts-ALE, dénonce lui aussi l'attitude de l'Union européenne.

« 28 gouvernements de grands pays ne trouvent pas de solution pour répartir moins de 5 000 personnes qui arrivent chaque année? C'est le rythme actuellement. Et on n'arrive pas non plus à trouver de solution pour changer le règlement de Dublin ou trouver un autre règlement qui permette à l'Italie, Malte et la Grèce de ne pas rester seuls face aux défis de l'immigration. Je trouve inacceptable qu'on laisse les gens se noyer en Méditerranée alors qu'il est possible de les accueillir et de trouver des solutions politiques à un problème qui n'est pas si compliqué. C'est un triste constat que presque tous les États refusent d'aider les ONG alors qu'on est face à un désastre humanitaire en Méditerranée centrale. Le fait que 3 000 personnes soient arrivées en Italie cette année, ou 1 000 à Malte, ce n'est pas un problème mondial majeur. Le grand problème c'est que près d'un millier se soient noyées parce qu'elles fuient les zones de guerre de la Libye. C'est inacceptable et très embarrassant pour l'Union européenne que les 28 soient incapables de trouver maintenant une solution humanitaire à cette situation ».

A.K. source :Rfi


Les derniers articles