abonnez-vous à Presseivoire.com : 500F CFA le premier mois, sans engagement j'en profite

Gambie / Témoignages glaçants d’un ancien Jungler: « Sur ordre de Yahya Jammeh, nous avons égorgé et découpé en morceaux…» (vidéo)

Les auditions se suivent et se rassemblent devant la Commission Vérité et Réconciliation (TRRC) de Gambie. Ce mercredi, celle-ci a recueilli les témoignages d’Omar Jallow, ex-membre des « junglers », ex-escadron de la mort du régime de Yahya Jammeh.

 

Au début de son audition, Jallow a été interrogé sur la disparition de Ebou Jobe et de Alhagie Mamud Ceesay, deux citoyens américains d’origine gambienne que l’ancien président soupçonnait de tenter de renverser son régime. « Je faisais partie de ceux qui ont arrêté ces deux hommes à leur sortie d’un hôtel. Après les avoir détenus et torturés pendant plusieurs jours, nous les avons conduits à la demande de Yahya Jammeh, à Kanilaï. Il disait qu’il voulait les voir. Après, il nous a ordonnés de les conduire en brousse. Yahya Jammeh nous a ordonnés de les égorger ensuite des découper en morceaux (« Jammeh dafa né gni rey len beu paré gni dogui dogui len »). J’étais chargé avec un autre collègue, de creuser un trou», détaille-t-il, s’exprimant en Wolof (vidéo).

 

Après ce témoignage, Omar Jallow est également revenu sur l’assassinat barbare de l’ancien Colonel Ndur Cham. Ce dernier comme les deux autres, avait été accusé par l’ancien président en exil en Guinée équatoriale, d’avoir tenté de renverser son régime. « Après l’avoir conduit en brousse sur ordre de Jammeh, Malick Manga, Nfansou Niabaly ont couvert sa tête d’un sachet en plastique pour l’empêcher de respirer puis ils l’ont égorgé. Il a ensuite été jeté dans puits », témoigne-t-il. Bien qu’il reconnaît avoir participé aux arrestations et tortures, il a nié avoir tué.

 

Mardi, l’ex- Jungler a été interrogé sur la disparition des Imams, Ba Kawsu Fofana et Baba Leigh. « Ils ont été également été tués de la même manière. Nous avons reçu l’ordre de les torturer. Nous les avons frappés avec du fer et nos armes lors de leurs auditions. Je me rappelle que Ba Kawsu Fofana récitait le Saint Coran [et] il [pleurait]. »

Ba Kawsu Fofana et Baba Leigh sont parmi les imams les plus respectés de la Gambie. Ils ont été arrêtés à différents moments entre 2013 et 2015 et détenus à la National Intelligence Agency. C’est à la NIA que les imams ont été torturés par les junglers.


Les derniers articles