abonnez-vous à Presseivoire.com : 500F CFA le premier mois, sans engagement j'en profite

Coupe du monde 2019 / 4è sacre des footballeuses américaines

america.jpg

Ultra-favorites depuis le début du Mondial, les Américaines ont assumé leur statut en conservant leur titre mondial aux dépens des Néerlandaises, en finale à Lyon ce dimanche (2-0). Les désormais quadruples championnes du monde ont fait la différence grâce à Megan Rapinoe, à l’heure de jeu (61′), imitée par Rose Lavelle moins de dix minutes plus tard (69′).

Les Américaines ont remporté leur quatrième Coupe du monde féminine de football, dimanche 7 juillet, en battant les Pays-Bas (2-0) en finale. Plutôt gênées en première période, les tenantes du titre ont fait la différence à l’heure de jeu en marquant deux buts en huit minutes sur la pelouse du Groupama Stadium de Lyon. C’était pile au moment où les Néerlandaises commençaient à avoir de plus en plus de mal à tenir le rythme. Après 1991, 1999 et 2015, la « Team USA » inscrit donc 2019 à son palmarès déjà immense.

Depuis le début du tournoi, les Américaines étaient toujours parvenues à ouvrir le score avant la 12e minute de chaque match. Mais pas en finale. Elles ont cette fois attendu l’heure de jeu pour prendre l’avantage au score. On jouait la 62e minute lorsqu’Alex Morgan s’est écroulée dans la surface de réparation sur un pied haut néerlandais. Stéphanie Frappart, l’arbitre française de la rencontre, a demandé la VAR, histoire de s’assurer qu’il y avait bien faute. Penalty accordé et penalty transformé par l’inévitable Megan Rapinoe (1-0). Les Néerlandaises avaient encore la joue rouge quand, huit minutes plus tard, la jeune Américaine Rose Lavelle trompait la gardienne du pied gauche après avoir transpercé la défense (2-0).


Les derniers articles