abonnez-vous à Presseivoire.com : 500F CFA le premier mois, sans engagement j'en profite

Côte d’Ivoire / Blé Goudé sur France24 : « J’ambitionne un jour de diriger mon pays »

Toujours en liberté conditionnelle, depuis la décision d’acquittement par la Cour pénale internationale, l’ancien « général de la rue » et ex-leader de la galaxie patriotique déclare avoir l’ambitionne « de diriger un jour » son pays. Interview.

 

 

L’ancien leader des jeunes patriotes ivoiriens, Charles Blé Goudé, acquitté en première instance par la Cour pénale internationale (CPI) mais toujours en liberté conditionnelle, a affirmé avoir l’ambition de diriger “un jour’’ la Côte d’Ivoire, sans préciser s’il sera candidat ou pas à la prochaine présidentielle de 2020.

“Je ne m’en cache pas du tout, oui j’ai des ambitions qu’un jour je dirigerai mon pays avec une équipe qui comprendra ou qui aura compris qu’il faut faire la politique autrement en Côte d’Ivoire’’, a-t-il affirmé dans une interview diffusée dimanche nuit sur France 24.

Si le président du Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (COJEP) n’a pas précisé s’il sera candidat ou pas à la prochaine présidentielle, il a toutefois indiqué avoir “une offre politique pour les Ivoiriens’’, “une vision et un projet sur l’avenir’’´de la Côte d’Ivoire, où il souhaite “participer au débat politique en tant qu’acteur principal’’.

Charles Blé Goudé et Laurent Gbagbo ont été libérés le 15 janvier sous conditions, dont l’obligation de résider dans un État membre de la CPI (choisi par la Cour) en attendant un éventuel procès en appel. Si l’ancien président ivoirien réside désormais à Bruxelles, le leader du COJEP est lui toujours aux Pays-Bas. Aucun pays n’a accepté pour le moment de l’accueillir. Mais il reste confiant pour un retour à Abidjan.

“La Côte d’Ivoire m’attend et je sais que je rentrerai chez moi’’, a-t-il assuré.

Interrogé sur l’avenir de l’ancien président, Charles Blé Goudé s’est de nouveau montré favorable au retour en Côte d’Ivoire de son ex-codétenu afin qu’il y “joue un rôle dans un premier temps’’ avant une éventuelle candidature à la présidentielle. “La place de Laurent Gbagbo, c’est au milieu de son peuple’’, a-t-il plaidé.

 


Les derniers articles