abonnez-vous à Presseivoire.com : 500F CFA le premier mois, sans engagement j'en profite

Côte d’Ivoire / Sila 2019 : « Le livre est un puissant outil de travail qui assure le développement » Le ministre Danho Paulin

Salon du livre.jpg Danho Paulin, ministre des Sports et loisirs invite les Ivoiriens à la lecture pour s’abreuver de bonnes connaissances

« Le livre, mon compagon au quotidien », c’est le thème de la onzième édition du Salon international du Livre d’Abidjan (Sila) qui a ouvert ses portes le mercredi 15 mai, au Palais de la culture d’Abidjan-Treichville.  Par le ministre des Sports et des loisirs, Danho Paulin, représentant son collègue de la culture et de la francophonie, Maurice Bandama, souffrant. Durant 5 jours (du mercredi 15 au dimanche 19), les férus du livre, tels les industriels, les institutions, les élèves, les étudiants, les écrivains,  les éditeurs et autres acteurs  vont se côtoyer, se parler, échanger à travers des panels,  des ateliers,  des rencontres professionnelles avec pour seul vecteur le livre.  « Ce salon qui perpétue la mémoire des hommes de lettres nous donne l’occasion de dire au nom de son excellence le président de la République,  toute la reconnaissance et notre infinie gratitude à tous les écrivains, publicistes, éditeurs, dont le travail à la chaîne de production et de distribution du livre consiste à accomplir et à accorder la mémoire des hommes. Le livre est un puissant outil de travail qui assure le développement et qui garantit l’avenir », a indiqué le ministre Danho Paulin. Poursuivant, il a rendu un vibrant hommage à la France, pays invité d’honneur. Auparavant , il a salué la mémoire de Bernard B. Dadié décédé le 9 mars dernier. « Nous avons une pensée pieuse et ardente pour le père de la littérature ivoirienne, un grand homme de la culture qui a déposé sa plume à jamais », a-t-il relevé. Anges Felix N’dapkpri, commissaire général du Sila , a soutenu que le salon  est placé sous le sceau de lectorat  et vise plus de 200.000 visiteurs en 5 jours. A l’en croire le salon qui a honoré plusieurs acteurs de la culture en Côte d’Ivoire dont la journaliste au service culture de Fraternité Matin, Brigitte Guirathé, a pour objectif principal de faire la promotion de la qualité pour une meilleure sensibilisation de la population.  Pour sa part,  véronique Tadjo, auteur à l’honneur a dit ceci : « si le livre devient notre compagnon, nous allons apprendre beaucoup des autres, voyager à travers les écrits. Le livre joue un énorme rôle dans la vie ». Kandia Camara, ministre de l’Education nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle a pris part à la cérémonie l’ouverture.

R. K.


Les derniers articles