abonnez-vous à Presseivoire.com : 500F CFA le premier mois, sans engagement j'en profite

Côte d’Ivoire / Le FPI s’oppose à la carte d’identité à 5000F

Issiaka Konaté.jpg

Déclaration du FPI relative au coût de la CNI

 

A l'issue du conseil des ministres du mercredi 08 Mai 2019, le porte-parole du gouvernement a annoncé que le coût moyen d’établissement de la nouvelle carte nationale d'identité sera de 5. 000 fcfa. Dans la foulée, le ministre a indiqué, à titre comparatif, que la même opération coûte 14. 000 fcfa au Sénégal. Vérification faite,  il s’avère que la CNI dans ce pays membre de la CEDEAO s’obtient au prix du timbre fiscal qui vaut 1. 000 fcfa. Chez nous, en Côte d’Ivoire, il convient de rappeler que des millions d'Ivoiriens attendent le renouvellement de leur carte nationale d'Identité (CNI) qui expire pour la plupart en juillet 2019. Une opération consécutive à l'expiration du délai de validité de 10 ans (2009-2019) fixé par les textes en vigueur en Côte d'Ivoire.

Le Front Populaire Ivoirien (FPI) tient à rappeler que dans les contextes économiques difficiles, comme notamment en 2009, une exception au dispositif légal avait été adoptée suite à l'accord signé à Ouagadougou le 04 Mars 2007. Cet accord a rendu simplement gratuit l’établissement de la CNI. Même s’il est vrai que le décret sur l'identification balisait cette période de gratuité et que la nouvelle CNI sera biométrique et valable sur toute l’étendue du territoire de la CEDEAO, il n’en demeure pas moins vrai que le coût de la carte nationale d'identité à 5. 000 fcfa n'est pas accessible à toutes les bourses, notamment celles des populations rurales et celles des jeunes sans emploi.

Le Front Populaire Ivoirien (FPI) déplore que le gouvernement n’ait pas pris la peine de consulter les acteurs politiques et la société civile pour recueillir et prendre en compte les avis et préoccupations des Ivoiriens avant de prendre sa décision. Vu que, depuis 1990, la question identitaire est au cœur de toutes les crises politico-militaires que le pays a connues.

En outre, la Carte Nationale d'Identité (CNI) est exigible dans tous les actes de la vie civile et demeure un élément important des processus électoraux. Le FPI ne saurait donc cautionner des actes tendant à priver des citoyens de leur droit à participer à la vie de leur pays.

Au regard de ce qui précède, le Front Populaire Ivoirien invite le gouvernement à prendre toutes les dispositions nécessaires pour faciliter l'acquisition de la carte nationale d'identité à tous les Ivoiriens remplissant les conditions requises par la loi.

Le Front Populaire Ivoirien demande en particulier au gouvernement :
- de rendre purement et simplement gratuite l'opération de renouvellement de la Carte Nationale d'Identité ;
- de rapprocher les lieux d'établissement des cartes nationales d'identités des populations ;
- de garantir la transparence du processus de délivrance des cartes nationales d'identités.

Enfin, en raison de l’importance cruciale que revêt la question des CNI, le Front Populaire Ivoirien en demeure saisie dans l’intérêt supérieur de la Nation.

Fait à Abidjan, le 13 Mai 2019

Le Secrétaire Général et Porte-Parole

Issiaka Sangaré


Les derniers articles