abonnez-vous à Presseivoire.com : 500F CFA le premier mois, sans engagement j'en profite

Côte d’Ivoire / Le geste de Robert Mambé à la communauté musulmane

MAMBE 2.jpg

3500 sacs de riz, 3500 cartons de lait, 3500 cartons de sucre, le tout d’une valeur de 350 Millions de francs CFA. C’est le total du don du District Autonome d’Abidjan à la forte communauté musulmane établie à Abidjan et banlieues. Les dons ont été fait par le ministre gouverneur Robert Beugré Mambé d’abord lundi 13 mai, dans les locaux des services techniques du district sis à Marcory, où les Agents musulmans du District d’Abidjan, ont été servis puis le lendemain au siège du Conseil Supérieur Islamique (COSIM) à Treichville. Après avoir salué les musulmans qui se sont engagés, dit-il, sur la route du ramadan, le ministre des VIIIes jeux de la francophonie a expliqué que ce 4e pilier de l’islam reste un pèlerinage. Ce pèlerinage permet à l’homme de passer de « bon à très bon ».

Pendant le ramadan, a-t-il indiqué, « vous êtes en période de privation et vous allez rencontrer des monstres à l’intérieur de vous. Mais en même temps que vous êtes en privation, vous êtes en production de la bonne humeur pour aller vers Dieu. On se prive, mais on gagne en bonne humeur qui doit toujours accompagner le jeûne ». Relativement au jeûne, le gouverneur Mambé a dit qu’il régénère le corps. Il y a des maladies que le jeûne neutralise. Il a des vertus spéciales. C’est quelque chose de très fort, a-t-il conclu. Au nom des agents musulmans du district d’Abidjan, El Hadj Lamine Koïta a traduit toute sa reconnaissance et sa gratitude au donateur. Il a salué ce qu’il a appelé « la perle du long chapelet des actes du gouverneur Mambé à l’endroit des agents musulmans ». Le directeur des Affaires juridiques et des relations internationales du district d’Abidjan a expliqué la reconnaissance des agents envers leur patron en citant un hadith du prophète Mahomet : « Quiconque n’est pas reconnaissant envers les hommes, n’est pas reconnaissant envers Dieu ». Ce geste social et de solidarité est devenu une tradition au District Autonome d’Abidjan.


Les derniers articles