abonnez-vous à Presseivoire.com : 500F CFA le premier mois, sans engagement j'en profite

Le Président chinois Xi Jinping : « Construire ensemble une ‘’Ceinture, une Route’’ et ouvrir la voie à un avenir brillant »

Xi-Jinping.jpg Le Président chinois Xi Jinping appelle à construire ensemble une Ceinture, une Route et à ouvrir la voie à un avenir brillant.

Du 25 au 27 avril se tient à Beijing la deuxième édition du Forum de « la Ceinture et la Route » sur la coopération internationale, événement fort pour la Chine d’inviter le monde entier à tracer une nouvelle voie vers le développement partagé et la prospérité commune.

 

Près de 5000 invités étrangers, venus de 150 pays et 90 organisations internationales prennent part à cette deuxième édition du Forum de « la Ceinture et la Route ». Parmi les personnalités de haut niveau, 37 Chefs d’État et de gouvernement dont les Présidents de Djibouti, d’Égypte, d’Éthiopie, de Kenya, de Mozambique, le Secrétaire général des Nations Unies et la Directrice générale du FMI.

 

Dans son allocution à la cérémonie d’ouverture, le Président chinois Xi Jinping a souligné l’importance d’orienter la construction de l’initiative « la Ceinture et la Route » vers une plus haute qualité. Pour ce faire, le principe de « concertation, synergie et partage » est à honorer, et les approches ouverte, verte et propre sont à respecter.

 

Une initiative propulseur de mesures majeures

 

S.E.M. Xi Jinping a profité de l’occasion pour lancer des mesures importantes que la Chine comptait mettre en œuvre, en vue de favoriser le développement partagé et gagnant-gagnant.

 

La Chine travaillera à favoriser davantage l’interconnexion, dans l’intérêt général de tous les partenaires, par la construction d’infrastructures de haute qualité, durables, résistantes aux risques, et à des prix raisonnables. Les infrastructures, comme ce qu’a dit le Président chinois, sont essentielles pour promouvoir la connectivité et enlever le goulot d’étranglement de développement de plusieurs pays, notamment les pays en voix de développement. En accompagnant ces pays dans la construction d’infrastructures de haute qualité, la Chine entend les aider à valoriser pleinement leurs avantages respectifs et à occuper une meilleur place  dans les chaînes de valeur mondiales.

 

Sur le plan commercial, la Chine continuera à reduire ses droits de douane, à ouvrir son marché à plus de produits importés de bonne qualité, et à signer des accords de libre-échange de normes élevées avec davantage de pays. Contrairement à des calomnies malveillantes sur la dévaluation monétaire protectionniste, la Chine entend améliorer le mécanisme de formation du taux de change de sa monnaie, le renminbi, et maintenir le taux de change généralement stable, à un niveau raisonnable et équilibré. Le Président chinois a aussi souligné la protection renforcée des droits et intérêts légitimes des détenteurs étrangers de droits de propriété intellectuelle, ainsi que l’interdiction au transfert forcé de technologies. 

 

Les échanges de compétences  dans le cadre de l’initiative « la Ceinture et la Route » seront aussi renforcés. 10.000 représentants de partis politiques, de think-tanks et d’organisations non gouvernementales (ONG) seront invités en Chine pour des échanges au cours des cinq prochaines années. De plus, la Chine travaillera avec les autres participants à l'initiative « la Ceinture et la Route » pour promouvoir les échanges scientifiques et culturels, créer des laboratoires scientifiques conjoints, construire des parcs scientifiques et technologiques et promouvoir le transfert de technologies. Dans ce sens également, 5.000 personnes du secteur de l'innovation seront invitées en Chine pour des échanges, des programmes de formation et des recherches conjointes dans les cinq ans à venir.

 

Une initiative bénéfique au monde entier

 

Témoignant un fort développement de coopération et d’échanges à travers le monde, l’initiative « la Ceinture et la Route » est déjà passée de la conception à l’action, des perspectives à la réalité, et d’une initiative à un bien public importante pour la communauté internationale.

 

Au cours des six dernières années, le volume des échanges commerciaux entre la Chine et les pays participant à « la Ceinture et la Route » a dépassé 6.000 milliards de dollars US, et les investissements de la Chine dans lesdits pays ont atteint plus de 80 milliards de dollars US. De surcroît, selon des prévisions de la Banque mondiale, la coopération dans le cadre de « la Ceinture et la Route » pourrait faire réduire les coûts des échanges de 1,1% à 2,2% et contribuer ainsi à une croissance planétaire d'au moins 0,1% en 2019. En plus des avantages pour l'économie mondiale, l'initiative apportera également des bénéfices réels à la population. D'après un dernier rapport de la Banque mondiale, les investissements liés à « la Ceinture et la Route » pourraient contribuer à sortir 8,7 millions de personnes de la pauvreté extrême et 34 millions d'autres de la pauvreté modérée dans le monde.

 

En outre, la Banque asiatique des investissements pour les infrastructures (BAII) s'est transformée en une des plateformes multilatérales clés du développement de « la Ceinture et la Route », et a gagné la reconnaissance et la confiance du monde. La banque, rassemblant 97 membres d'aujourd'hui, a financé 35 projets dans 13 pays, pour une valeur de 7,5 milliards de dollars US (soit plus de 4 462 milliards de francs CFA). Il est à féliciter que la Côte d’Ivoire devient officiellement membre de la BAII depuis le 22 avril 2019.


Les derniers articles