abonnez-vous à Presseivoire.com : 500F CFA le premier mois, sans engagement j'en profite

Côte d’Ivoire / Les guides religieux marchent contre les crises post-électorales

plateforme.jpg les guides religieux veulent désormais appellent leurs fidèles à tourner le dos à la violence.

Face  aux dérives langagières des politiques et aux crises successives que la Côte d’Ivoire a connues, la plateforme des leaders croyants pour la réconciliation  la cohésion et le développement (Plcrd) présidée par Madeleine Yao a initié des journées de l’unité et de la paix.

Démarrées le 6 avril dernier par une marche pacifique, ces journées ont pris fin samedi dernier au Palais des sports de Treichville. A cette occasion, les guides religieux disent déterminés à prendre leur bâton de pèlerin pour apprendre à leur fidèle à ne plus répondre à aucun son de sirène, autre que la parole de Dieu.

En effet, plusieurs prestations ont eu lieu, pour permettre à l’assistance de se rendre compte de l’importance de la paix. Des panels ont aussi été animés par le père Clément Akobé, de la Communauté mère du divin amour, également concepteur de cette plateforme et d’autres religieux tels que le Pasteur Vincent Kouamé, de l’église Baptiste, l’imam Yao Mohamed de la communauté islamique de Koumassi.

Lors de son panel, l’imam Yao Mohamed a appelé les croyants de tous bords confondus à être vigilants et à ne pas se laisser endoctriner par les discours politiques.

«  Si les politiques vous appellent à vous entretuer, nous vous appelons à l’amour », a-t-il dit. Et d’ajouter que « nous sommes ici pour éveiller les consciences. Nous sommes ici pour dire que c’est ensemble que nous pouvons bâtir la Cote d’Ivoire de l’émergence. Personne n’a le droit de nous offrir une Côte d’Ivoire désemparée. Il faut montrer aux dirigeants que vous êtes des grands hommes dans un grand pays. Vous devez tourner le dos à la violence et ouvrir les bras à la tolérance et à l’acceptation des différences », a-t-il fait savoir.

Le pasteur Vincent Kouamé de l’église Baptiste a relevé que quand vous ne savez pas ce que vous voulez, il y a  forcément quelqu’un qui va vous faire manger ce que vous ne voulez pas. Il a également  exhorté les Ivoiriens a tiré les leçons de l’histoire du Rwanda qui a été marqué par le génocide, mais qui aujourd’hui a retourné la situation en sa faveur.

Madeleine Yao, présidente de la Plcrd prévoit multiplier ses actions  pour réconcilier les Ivoiriens entre eux. A cet effet, elle a annoncé une caravane pour les jours à venir à l’intérieur du pays et précisément dans les zones  fortement touchées par la crise, afin de panser les blessures des populations meurtries par des messages de pardon et de paix.

R. K.


Les derniers articles