abonnez-vous à Presseivoire.com : 500F CFA le premier mois, sans engagement j'en profite

Côte d’Ivoire / La Fesci trouble l’école ivoirienne et menace des directeurs

GREVE DANS L'ECOLE.jpg

Le serpent n’est vraiment pas mort est-on tenté de dire. La  Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci) cherche visiblement à renaitre de ses cendres. Il est (re) entrée en scène, hier, mardi 19 mars 2019. Assi Assi Fulgence secrétaire général  de la Fesci et ses hommes se sont invités à la grève des enseignants. Ils ont entamé une marche sur toute l’étendue du territoire national, hier matin, pour déloger les élèves du privé et ceux du public. Conséquence,  des échauffourées entre élèves et policiers ont éclaté dans plusieurs établissements scolaires du pays. Au collège moderne de Cocody sis non loin du siège du Parti démocratique de Côte d’Ivoire-Rassemblement démocratique africain (Pdci-Rda), des élèves se réclamant de la Fesci ont attaqué par des jets de pierres, les éléments de police postés à cet endroit névralgique du quartier de  Cocody. ‘’Les assaillants’’ se sont dirigés un peu plus tard au Lycée classique d’Abidjan situé à quelques encablures. Là-bas, ils ont également fait montre de leur prouesse de vandales. Ils se sont attaqués également aux forces de l’ordre. Des élèves dans les communes d’AdjaméAboboYopougon et plusieurs villes de l’intérieur n’ont pu faire cours, hier de par la faute de cette Fesci. Cette milice réputée proche de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, a même envoyé des messages de menaces à des directeurs d’établissements privés et publics.  Des messages dont nous avons pu avoir la teneur : « Info Fesci / Bonsoir Papa, vraiment toute mes excuses  pour le message. Mais c’est juste pour t’informer de libérer tous les enfants, demain matin très tôt. Car, l’heure est très grave ». Que recherche la Fesci ? Difficile de le dire pour le moment. Mais son attitude s’apparente à celle d’un mouvement en mission.

Y. C.


Les derniers articles