abonnez-vous à Presseivoire.com : 500F CFA le premier mois, sans engagement j'en profite

Fespaco 2019 / ‘’The mercy of the jungle’’ offre au Rwanda son premier Etalon d’or : La Côte d’Ivoire se console avec deux prix spéciaux

winner.jpg

Les festivités de la 26ème édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) ont pris fin, samedi 2 mars au cours d’une cérémonie qui a été sanctionnée par le sacre du film rwandais ‘’The mercy of the jungle’’.

 

Le réalisateur rwandais Joël Karekezi est monté le 3 mars dernier sur la plus haute marche du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco). Il a décroché l’Etalon d’Or de Yennenga, la plus grande distinction de la compétition officielle de ce 26ème Fespaco avec son film ‘’The mercy of the jungle’’. C’était au cours d’une cérémonie de clôture qui s’est tenue au Palais des Sports de Ouagadougou, en présence du président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré. Qui avait à ses côté son homologue rwandais Paul Kagamé -dont le pays est l’invité d’honneur- et celui du Mali, Ibrahim Boubacar Kéita. Le jury de la catégorie Fiction long métrage, qui décerne l’Etalon de Yennenga, a décidé ainsi de primer  ‘’The mercy of the jungle’’ pour la qualité du travail réalisé par ce cinéaste. Qui raconte dans ce film l’histoire d’un sergent héros de guerre rwandais et d’un jeune soldat inexpérimenté, en territoire ennemi où ils combattent une guerre floue. Ils se retrouvent seuls et sans ressources face à l’inextricable jungle congolaise réputée pour être le plus vaste, la plus dense et la plus hostile du continent.   

Pour Joël Karekezi, ce premier étalon de l’histoire du cinéma rwandais sonne comme le déclic de l’essor du 7ème art dans son pays. « Je suis très content de remporter ce prix. C’est un honneur pour moi et pour toute cette génération de jeunes qui ont commencé à faire des films comme moi. Et c’est un grand espoir pour les jeunes qui font du cinéma», a-t-il déclaré après sa distinction.  Outre l’Etalon d’or doté d’une enveloppe de 20 000 000 F Cfa, l’Etalon d’argent et l’Etalon de bronze ont été respectivement décerné à Khaled Youssef (Egypte) pour son film ‘‘Karma’’ et Mahmoud Ben Mahmoud (Tunisie) pour son film ‘‘Fatwa’’.

 

‘‘Résolution’’ empoche 25 millions

Outre ces trois Etalons décernés dans la catégorie Fiction long métrage, environs trente autres prix secondaires ont été décernés  pour célébrer l’excellence du cinéma africain. Aussi, onze prix spéciaux ont-ils été proclamés à la veille de la cérémonie de clôture. Et tous ces prix (officiels et spéciaux) sont accompagnés d’une enveloppe globale de  140 millions de F Cfa.  Si la moisson n’a pas été bonne pour la Côte d’Ivoire, qui était à ce 26ème  Fespaco avec 10 films dans la compétition officielle, il n’en demeure pas moins que le film ‘‘Résolution’’ en lice dans la catégorie fiction long métrage a sauvé l’honneur. D’une durée de 105 minutes, cette fiction réalisée par les Ivoiriens Boris Oué et Marcel Sangne et produite par l’actrice ivoirienne, Evelyne Ily  Juhen, a décroché deux prix spéciaux. Notamment, le prix spécial Félix Houphouët Boigny du Conseil de l’entente doté d’une enveloppe de 10 millions et le prix Cedeao de la promotion de l’intégration africaine doté d’une enveloppe de 15 millions. Soit une manne de 25 millions F Cfa qu’empochent la productrice et ses réalisateurs. Qui bien que déçus de ne pas avoir reçu au moins un prix officiel, estime que « le plus important était de participer à la compétition ».    

Abou Adams Envoyé spécial à Ouagadougou

Légende : Le lauréat Joël Karekezi (au milieu) brandissant son Etalon d’or de Yennenga en compagnie du président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré et son homologue rwandais Paul Kagamé.  

 

LE PALMARES

 

FICTION LONG METRAGE


Etalon d’or de Yennenga

‘’The mercy of the jungle’’ de Joel Karekezi du Rwanda

 

 Etalon d’argent
‘‘Karma’’, Khaled YOUSSEF de l’Egypte

 

Etalon de bronze 
‘‘Fatwa’’, Mahmoud Ben Mahmoud de la Tunisie

 

 Meilleure interprétation masculine
Marc Zinga, dans le film ‘’The mercy of the jungle’’ de Joel Karekezi du Rwanda

Meilleure interprétation féminine 
Samantha Mugatsia, dans le film ‘‘Rafiki, Wanuri Kahui’’ du Kenya

Meilleur scénario
-1er ‘‘Regarde-moi’’ (Look at me), Nejib Belkadhi de la Tunisie
-2e ‘‘Kétéké’’, Peter Sediufia du Ghana

 

Meilleure image
‘‘Mabata Bata’’, Joao Luis Sol De Carvalho du Mozambique

Meilleur son 
‘‘KARMA’’ Khaled Youssef de l’Egypte

Prix de la meilleure musique
« Sew the winter to my skin », Qubeka Jahmil X.T de l’Afrique du Sud

Prix du meilleur décor
‘’Desrances’’, Apolline Traoré du Burkina Faso

Prix du meilleur montage 
Mabata Bata’’, Joao Luis Sol De Carvalho du Mozambique

Prix Oumarou Ganda 
‘‘Ila akhir ezzaman’’ (Jusqu'a la fin des temps), Yasmine Chouikh de l’Algérie

FICTION COURT METRAGE

Poulain d’or
« Black Mamba », Amel Guellaty de la Tunisie

Poulain d’argent
‘‘Une place dans l’avion’’ Khadidiatou Sow du Sénégal

Poulain de bronze
‘‘Un air de Kora’’, Momar Kandji du Sénégal

FILMS D'ANIMATION

1er prix 
‘‘Briska’’, Nadia RAIS de la Tunisie

2ème prix
‘‘Un kalabanda a mangé mes devoirs’’, Raymond Malin de l’Ouganda

 

Prix du jury
‘’Da Tsysy Da’’ de Tojo Niaina RAJAOFERA de Madagascar


SERIES TELEVISUELLES AFRICAINES


1er prix
‘‘Petites histoires, grandes verités (Phgv)’’, Ambrose B. Cooke Ghana
2ème prix
‘‘Blog’’, Akre Loba Diby Melyou de la Côte d’Ivoire


DOCUMENTAIRE LONG METRAGE

Etalon d’or
‘‘Le loup d’or de balolé’’, Aïcha Boro du Burkina Faso


Etalon d’argent
« Au temps où les arabes dansaient », Jawad Rhalib du Maroc

Etalon de bronze 

‘‘Whispering truth to power’’, Shameela SEEDAT de l’Afrique du Sud

DOCUMENTAIRE COURT METRAGE

Poulain d’or
« Against all odds (Contre toute attente) », Charity Resian Nampaso/ Andréa Iannetta du Kenya/ Italie

Poulain d’argent
« ZANAKA-TENY NOMEN’I FELIX (AINSI PARLAIT FELIX) », Nantenaina LOVA de Madagascar

Poulain de bronze

 ‘‘Tata miloud’’, Nadja HAREK de l’Algérie / France


FILMS DES ECOLES AFRICAINES DE CINEMA


1er prix

‘‘Incompris’’, Jaurès Koukpemedji, de l’Institut supérieur des métiers de l’audiovisuel (Isma) du Bénin

 

 

2e prix

« Maison de Retraite’’, N. Ismaël Césaire Kafondo de l’Institut Supérieur de l’image et du Son/ Studio Ecole / Isis/SEe du Burkina Faso


Les derniers articles