abonnez-vous à Presseivoire.com : 500F CFA le premier mois, sans engagement j'en profite

Côte d’Ivoire / Comité de réflexions sur la réforme des droits d’auteur : Des artistes obtiennent la caution de Maurice Bandaman

A'salFo et le ministre.jpg Salif Traoré dit A’Salfo et ses amis posent avec le ministre Maurice Kouakou Bandaman

Un groupe d’artistes dirigé par Salif Traoré dit A’Salfo a obtenu, ce jeudi de Maurice Bandaman, ministre de la Culture et de la Francophonie, la mise en place d’un comité de réflexions sur la réforme des droits d’auteur.

 

La rencontre a eu lieu à la salle de conférence du ministère de la Culture et de la francophonie, au Plateau pour la mise en place d’un Comité scientifique en vue d’aborder les questions de la réforme des droits d’auteur.

 

Selon le  chef de file de ce groupe d’artistes,  il y a une recrudescence des querelles au Bureau ivoirien du droit d’auteur (Burida) sur la répartition des droits d’auteur.

 

Pour A’Salfo, il est important de trouver ensemble des réponses qui pourront  aider à mettre en place des règlements adaptés, des solutions pour être plus efficaces, d’où la proposition de la mise en place de ce comité.

 

« Ce mouvement se détache de toute dissidence », s’est-il empressé de préciser.

 

Le ministre a salué cette initiative des artistes. « Les droits d’auteur évoluent. C’est un secteur dynamique qu’il faut maîtriser », a-t-il fait remarquer. Avant d’apporter son soutien au projet.

 

« Nous accédons à cette demande. Nous prendrons un acte pour la rendre plus opérationnelle et officielle ». Revenant sur la situation au sein du Burida, miné par de nombreuses dissensions, il a estimé qu’il s’agit d’une crise de communication.

 

« Le Burida n’est pas paralysé », a-t-il relevé.  Les résultats de l’audit sur la gestion du Burida seront publiés dans les semaines à venir.

Rodrigue Konan


Les derniers articles