abonnez-vous à Presseivoire.com : 500F CFA le premier mois, sans engagement j'en profite

Fespaco / Dix films ivoiriens dans la compétions officielle

Duhen.jpg Le film “Résolution” produit par l’actrice ivoirienne Evelyne Ily Duhen est en course dans la catégorie fiction (long métrage) pour l'Etalon d'or de Yennenga.

Dix films ivoiriens dont ‘’Résolution’’, un long métrage en lice pour l’Etalon de Yennenga,  sont en compétition à la 26ème édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco).

Dix films ivoiriens sont en lice dans la compétition officielle de la 26ème édition du Fespaco. Parmi eux, “Résolution” de Boris Oué et Marcel Sangne, qui est en course dans la catégorie fiction long métrage pour s’arroger l'Etalon d'or de Yennenga. 

Sûrement le 3ème d’une nation ivoirienne qui attend son troisième Etalon après les deux raflés par les cinéastes Fadika Kramo Lanciné en 1981 avec ‘‘Djéli’’ et Roger Gnoan M’balla en 1993 avec ‘‘Au nom du Christ’’. En témoigne l’optimisme affiché par les membres de la délégation ivoirienne, ce mercredi au sortir de la projection presse dudit long métrage. Vingt films sont en lice pour ce trophée convoité par tous les cinéastes africains.

112 films ont été sélectionnés dans sept catégories fiction long et court métrage, long et court documentaire, film d’animation, films des écoles et séries de télé. On note dans cette sélection, les 10 productions ivoiriennes en lice.  Il s’agit de deux films de fiction  “Résolution” de Boris Oué et Marcel Sangne (long métrage) et “Posthume” de  Dja Damien Dally (court métrage); de deux documentaires “Jean Rouch, cinéaste africain” d’Idriss Diabaté (long métrage) et “L’énergie, défi de survie à Nanagoun” de Sita Silué (court métrage); d’un film d’animation “Seul avec Nubu” d’Honoré Essoh; de trois séries TV “Bamako” de Jean-Noël Bah Gbéhi, “Les coups de la vie” d’Alain Guikou et “Blog” d’Akré Loba Diby Melyou; et de deux films des écoles de cinéma “Cocktail explosif” de Malick Arnaud Koné et “Les charognards” de Mohamed Aly Diabaté.

Ce sont donc ces dix productions qui porteront l’espoir de la Côte d’Ivoire à ce 26ème Fespaco. Pour le président de l’Association Grand Ecran -Réseau ivoirien des journalistes engagés pour la promotion du cinéma-, Sangaré Yacouba, c’est une grande joie que la Côte d’Ivoire ait au moins dix films sélectionnés en compétition officielle de ce 26ème Fespaco. « C’est une performance à saluer. Et cela témoigne de la vitalité du cinéma ivoirien qui n’est qu’à ses premiers pas de la résurrection.  Nous espérons ne pas rentrer bredouille à Abidjan ».

Abou Adams 


Les derniers articles