abonnez-vous à Presseivoire.com : 500F CFA le premier mois, sans engagement j'en profite

Côte d’Ivoire / Amichia plaide pour l’intégration des collectivités locales au conseil européen des régions

Amichia à Bruxelles.jpg

A l’invitation de Karl-Heinz Lambertz, le président du Comité européen des Régions (CdR), le ministre de la Ville a participé à la 133ème session plénière du CdR, tenue à Bruxelles en Belgique, les 6 et 7 février 2019. A cette occasion, François Albert Amichia qui est aussi le président du Conseil des Collectivités Territoriales de l’Uemoa (Cct-Uemoa), s’est prononcé sur « la contribution des villes et des régions aux politiques de voisinage et de développement de l’Ue », ce jeudi 7 février, à l’hémicycle du Parlement Européen, à Bruxelles. Il a notamment fait le constat de l’importance et de la nécessité d’inclure les collectivités locales dans les projets internationaux de développement : « Les institutions régionales doivent davantage avoir les collectivités locales comme interlocuteurs et partenaires directs. La décentralisation ayant conduit à la territorialisation des besoins et des attentes des populations, urbaines notamment, c’est dans et sur les territoires que les réponses doivent être trouvées et apportées. En effet, les récents accords internationaux ont convergé vers l’importance du rôle joué par les collectivités locales dans les défis planétaires auxquels nous devons faire face, que ce soit sur le climat, les migrations ou la paix », a analysé le ministre ivoirien de la Ville. Au regard de l’expérience du Cct-Uemoa qu’il dirige depuis 2012, il a tenu à conseiller la Commission Européenne et le Comité européen des régions quant à la voie à suivre : « Notre vision est que le nouveau dialogue des territoires riches d’expériences multiculturelles et la participation du secteur privé, aux côtés des Etats et des entités décentralisées, reste porteur d’une émergence potentielle avec une voix plus structurée et unie des territoires. C’est pourquoi, il nous semble indispensable pour mieux comprendre le contexte politique général de la coopération au développement et les partenariats entre les autorités locales et régionales de l’Ue et des pays partenaires, un dialogue politique et stratégique permanent doit être maintenu et encadré institutionnellement », a-t-il préconisé. Ce débat visait à partager les résultats principaux du forum « Villes et régions pour la coopération au développement », organisé les 4 et 5 février avec Federica Mogherini, la haute représentante de l’union pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité et Vice-présidente de la Commission Européenne. Il était aussi destiné à faire prendre conscience de l’importance de la contribution des villes et régions pour atteindre les objectifs du développement durable à l’horizon de 2030, y compris par le moyen de la coopération décentralisée.

A.K. source Dircom


Les derniers articles