abonnez-vous à Presseivoire.com : 500F CFA le premier mois, sans engagement j'en profite

Africa50 acquiert 15% du capital du projet hydroélectrique de Nachtigal au Cameroun, évalué à 1,2 milliard d’euros

ministre finance cam.jpg Le Ministre des Finances de la République du Cameroun, Louis Paul Motaze (à gauche) et le Directeur Général d’Africa50, Alain Ebobissé, après la signature de l’accord à Yaoundé

Africa50, la plateforme panafricaine d'investissement dans les infrastructures, a annoncé aujourd’hui l’acquisition de 15% du capital de Nachtigal Hydro Power Company (NHPC), la société en charge de la centrale hydroélectrique de Nachtigal au Cameroun.

 

Cette annonce a été faite lors de la signature d’un accord entre Africa50 et l’Etat du Cameroun, aux termes duquel le gouvernement cède la moitié de ses parts dans le projet à Africa50, libérant ainsi des fonds publics au bénéfice d’autres besoins de développement du pays.

 

Le projet comprend, dans le cadre d’un contrat de concession de 35 ans, la construction et l’exploitation d’un barrage et d’une usine hydroélectrique de 420 MW sur le fleuve Sanaga au niveau des chutes de Nachtigal, situées à 65 km au Nord-Est de Yaoundé. Il inclut également la construction d’une ligne de transmission de 50 km jusqu’à Nyom.

 

A l’issue de cette opération, le capital de NHPC est composé de EDF (40%), d’IFC (20%), de l’État du Cameroun (15%), d’Africa50 (15%) et de STOA (10%).

 

Véritable priorité nationale, Nachtigal s’inscrit dans la mise en œuvre du plan de développement du Cameroun pour favoriser la viabilité du secteur de l’énergie et l’accès à l’électricité. L’ouvrage produira en moyenne près de 3 000 GWh par an, ce qui permettrait de couvrir 30% des besoins énergétiques du pays. L’électricité produite sera vendue à l’opérateur national actuel, à un prix compétitif, au bénéfice des consommateurs camerounais et du développement économique et industriel du pays.

 

D’importantes retombées économiques sont attendues, avec notamment la création de près de 1500 emplois directs pendant la phase de construction, dont 65% d’emplois au sein des populations locales et plusieurs emplois permanents au terme du projet en 2023.

 

Estimé à un coût global de 1,2 milliard d’euros, le projet sera financé à hauteur de 24% par des fonds propres et pour le reste par un groupe de prêteurs constitué de 11 institutions financières internationales coordonnées par l’IFC et 4 banques commerciales locales coordonnées par Attijariwafa Bank.

 

La participation d’Africa50 dans ce type de projets permet d’établir un pont supplémentaire entre le gouvernement et les promoteurs de projets en vue d’atteindre très prochainement la clôture financière.

 

Louis Paul Motaze, Ministre des Finances de la République du Cameroun a expliqué que Nachtigal était une priorité majeure du gouvernement camerounais du fait de son impact socio-économique. Il a salué les efforts consentis par toutes les parties prenantes pour arriver à l’aboutissement de cette étape importante. Il a réitéré le soutien de son pays à œuvrer pour la concrétisation du projet, en étroite collaboration avec Africa50 et tous les autres partenaires.

 

Selon Alain Ebobissé, Directeur Général d’Africa50, « Notre investissement dans Nachtigal démontre qu’il est possible de combler les besoins de financement des infrastructures en Afrique tout en optimisant les fonds publics et en les redistribuant pour satisfaire d’autres projets tout aussi prioritaires. La centrale fournira une source d’énergie durable qui permettra de réduire les coûts d’électricité afin d’augmenter la compétitivité des industries locales ».

 

Koffi Klousseh, Directeur Du développement de Projets à Africa50, a ajouté : « Nachtigal sera la plus grande centrale hydroélectrique à capitaux majoritairement privés d’Afrique. Elle appuiera les réformes en cours dans le secteur de l’énergie au Cameroun et servira d’exemple pour le développement d’autres projets similaires à l’avenir. Cette transaction démontre notre capacité à allier nos ressources financières à nos relations privilégiées avec nos États actionnaires, pour obtenir des résultats concrets ».

 

Les accords de financement portant sur la construction de l’aménagement hydroélectrique de Nachtigal avaient été signés le jeudi 8 novembre 2018 à Paris par EDF, l’IFC, membre du groupe Banque Mondiale, et l’État du Cameroun.

 

Le démarrage de la construction devrait intervenir pour le début de l’année 2019, tandis que la mise en service opérationnelle du barrage est prévue en 2023.


Les derniers articles