abonnez-vous à Presseivoire.com : 500F CFA le premier mois, sans engagement j'en profite

Côte d’Ivoire / Maurice Bandaman aux Ivoiriens : « L’humour est une voie pour corriger les maux de la société »

Mamane.jpg Maurice Bandaman, ministre de la Culture et de la Francophonie

Les férus de l’humour se donnent rendez-vous du 6 au 8 décembre 2018,  à l’Institut français et au Palais de la culture d’Abidjan-Treichville,  pour la  4ème édition du Festival Abidjan capitale du rire.

 

Maurice Bandaman, ministre de la Culture et de la Francophonie, a procédé vendredi dernier, à Radisson Blu, au lancement de la 4ème édition  du Festival Abidjan capitale du rire. A cette occasion, il a relevé que l’humour est la voie la plus puissante pour corriger les maux de la société. « L’image de la Côte d’Ivoire était assombrie de 2012 à 2013, lorsque nous sortions de la crise postélectorale,  et la destination Côte d’Ivoire n’était pas prisée. L’initiation de  ce festival  à Abidjan a fait de la Côte d’Ivoire un pays fréquentable, et a contribué au retour de la paix. Grâce à l’humoriste Mamane, les humoristes Ivoiriens connaissent une carrière internationale », a-t-il relevé. Aussi a-t-il soutenu que l’humour est la voie la plus puissante pour corriger les maux de la société. « Nous avons beaucoup de sujets à traiter pour sensibiliser les Ivoiriens. On a même des phénomènes cruciaux qui miment la société ivoirienne, voire africaine. Vous pouvez réaliser des films poignants pour sensibiliser les Ivoiriens. Cela sera mieux que les discours politiques et les critiques dans la presse. Le gouvernement est prêt à accompagner ce genre d’initiative. Je souhaite ça pour construire une société de justice et de bonté », a-t-il souhaité. Pour sa part, l’humoriste Mamane, promoteur de l’évènement, a signifié que son équipe et lui iront désormais vers  les autorités  pour présenter des scénarios et des projets. « La Côte d’Ivoire est l’un des rares pays en Afrique de l’Ouest à avoir compris l’importance de la culture. Au départ, c’était la musique et je suis content que ça soit autour de l’humour », a-t-il fait savoir. C’est l’Institut français  qui accueillera le jeudi 6 décembre à 20h le Gala d’ouverture. Cela, avec Mamane et Jérémy Ferrari, dans un duo présenté sous le thème : « Quand l’humour africain rencontre l’humour français ».Ces deux acteurs seront accompagnés par Michel Gohou, Digbeu Cravate, Agalawal, Joël et les Zinzins. Le lendemain 7 décembre à partir de 20h, au Palais de la culture de Treichville, c’est le thème : « L’incroyable anniversaire de Gohou » qui sera traité par Michel Gohou, Mamane, Jérémy Ferrari, Digbeu Cravate, Le Magnific, Boukary, Omega David, les Zinzins, Cléclé, Nastou, Willy Dumbo et Jimmy Danger. Ce joyau architectural recevra à nouveau le spectacle, le samedi 8 décembre, sous le thème : « Panique à la télé », avec Bomou Mamadou, Wayou, Brice Anoh, Willy Dumbo, Digbeu Cravate, Michel Gohou et Mamane. Cela, dans un jeu scénique qui appelle à un conseil de taille.

 

« Les zinzins de l’art » remportent le 1er prix Rfi talents du rire 

4000 euros, soit environ 2.600.000 F Cfa. C’est la somme que recevra le groupe humoristique ivoirien connu sous le nom de « Les zinzins de l’art ». Désigné par le jury de la quatrième édition du prix Rfi talents du rire, il  bénéficiera de cette somme pour développer  sa carrière. Cela, en plus du trophée qui lui sera remis le vendredi 7 décembre au Palais de la culture, lors de la deuxième soirée du rendez-vous 2018 de Mamane. Pour les éditions précédentes, le prix Rfi talents du rire est revenu au Camerounais Basseek Fils Miséricorde en 2015, à  Moussa Petit Sergent du Burkina Faso en 2016 et  à Ronsia, de la Rdc en 2017.

 

R.K.


Les derniers articles