abonnez-vous à Presseivoire.com : 500F CFA le premier mois, sans engagement j'en profite

Côte d’Ivoire / Après son intronisation : Le message du chef des Nafara à Amadou Gon

chef senoufo.jpg

El Hadj Coulibaly Mamadou est le nouveau chef central de la communauté Nafara du département de Sinématiali dans le District d’Abidjan. Il a été intronisé hier samedi à Attécoubé au cours d’une cérémonie très festive placée sous le haut patronage du Premier Amadou Gon Coulibaly et sous le parrainage du directeur général du Fonds d’entretien routier (Fer) et maire de Samatiguila, Diaby Lanciné. Le nouveau chef, après son intronisation, n’a pas manqué d’adresser des mots de soutien mais surtout d’encouragement au haut patron de la cérémonie dans la difficile tâche qu’il mène à la tête de l’Etat. « Nous savons que sa mission n’est pas facile. Mais qu’il sache que le peuple de Sinématiali est derrière lui pour chaque pas qu’il pose. Qu’il se tranquillise et reste serein. La Côte d’Ivoire restera en paix. Elle sera bénie. Dieu aidera le chef de l’Etat Alassane Ouattara à conduire la Côte d’Ivoire à bon port », a transmis El Hadj Coulibaly Mamadou par la voix de son messager Baba Yéo. Quant au parrain représentant en même temps le Premier ministre à cette intronisation, il a appelé les populations Nafara à l’entente et à l’union pour soutenir leur chef mais aussi le président de la République Alassane Ouattara. « Entendez-vous et unissez-vous pour soutenir le président Ouattara. Aidez votre chef dans sa mission, ne l’exposez jamais devant les gens », a exhorté Diaby Lanciné. « Nul doute que la sagesse d’El Hadj Mamadou Coulibaly, a estimé le député de Sinématiali, Soro Dogoni, contribuera à raffermir la cohésion entre les différentes communautés du District d’Abidjan ». Pour le maire de Sinématiali, Coulibaly Nandoh, le nouveau chef prône le leadership dans tout ce qu’il fait. « Nous ne doutons qu’il saura mettre son talent à la disposition de la communauté Nafara ». La cérémonie a été agrémentée par les danses au son du Kapatchan de Daboungo et du Fanibingue de Klolékaha.

A.K.


Les derniers articles