abonnez-vous à Presseivoire.com : 500F CFA le premier mois, sans engagement j'en profite

Exploration minière / Deux grands groupes fusionnent pour conquérir la Côte d’Ivoire

Mark Bristow.jpg Le Président Directeur Général, Mark Bristow du groupe Randgold (2è à partir de la droite) entouré de ses collaborateurs.

« La fusion en cours proposée entre Randgold et Barrick va amener en Côte d’Ivoire ce qui sera la plus grande société d’exploitation aurifère au monde, ce qui augure de bénéfices positifs pour le pays et l’industrie minière », a déclaré le président directeur général, Mark Bristow le jeudi 25 octobre 2018 au cours d’une conférence au Plateau. Il a également avancé que l’exploration a étendu ses recherches sur les cibles avancées de Djinni et de Mercator et a délimité une minéralisation et une altération continue le long du corridor de Badénou entre les deux cibles situées à une distance de camionnage de la mine. Bristow a déclaré que les derniers résultats mettaient en évidence la prospectivité du couloir de Badénou et de la Côte d’Ivoire en général. M. Bristow a noté que sur la cible de Fonondara, un programme de forages intercalaires visant à améliorer la résolution dans les zones à forte teneur sur la cible principale est en cours, tandis que 12 nouvelles cibles fortes ont été générées le long de la structure de Fonondara, longue de 45 km. Un exercice similaire de génération de cible a été réalisé à Mankono où de nouveaux résultats de géochimie des sols ont également permis d'identifier une anomalie de sol de 6.5km de long à +50ppb (partie par billion) à Bafretou. Par ailleurs, il a révélé un autre projet en  partenariat avec le nouveau ministère des Mines et de la Géologie et le partenaire de joint-venture Newcrest, Randgold. Ce projet, à l’en croire va promouvoir une initiative d'exploration régionale conçue pour améliorer l’ensemble des données géologiques sur des zones d'intérêt dans les régions sous-explorées du pays. « La joint-venture aurait le premier choix de tous les objectifs atteints par ce processus et le gouvernement devrait ainsi bénéficier du reste des données pour attirer d’autres investisseurs », a-t-il déclaré.

 

Tongon reprend le travail

 

Les activités de la mine d’or de Tongon, du groupe Randgold Resources sont revenues à la normale à la suite d’une grève jugée illégale prolongée et l’objectif de production révisé de 230 000 onces pour 2018 devrait être atteint, a déclaré le Président Directeur Général, Mark Bristow. La mine a également repris les paiements de ses dividendes aux actionnaires et a récemment enregistré 5 millions d’heures d’activité ininterrompue sans accident de travail. S’adressant aux médias locaux, Bristow a déclaré que la fin de la grève avait été effective en partenariat avec les parties prenantes de Randgold existant dans le pays, notamment, le gouvernement et les autorités locales, mais également la communauté villageoise et nos sous-traitants miniers. « Cette expérience a renforcé, non seulement ce partenariat, mais aussi l’engagement à long terme de Randgold en Côte d’Ivoire car nous continuons d’accroitre notre portefeuille de permis d’exploration dans le pays. Dans le même temps, nous continuons à rechercher des onces supplémentaires autour de la mine, afin d’étendre la durée de vie de la mine de Tongon, » a-t-il déclaré. L’exploration a étendu ses recherches sur les cibles avancées de Djinni et de Mercator et a délimité une minéralisation et une altération continue le long du corridor de Badénou entre les deux cibles situées à une distance de camionnage de la mine. Bristow a déclaré que les derniers résultats mettaient en évidence la prospectivité du couloir de Badénou et de la Côte d’Ivoire en général. Bristow a déclaré que la récente nomination dans le gouvernement d’un ministre en charge exclusivement du portefeuille des mines et de la géologie était un signe encourageant de l’importance croissante que le gouvernement attache à ce secteur.

 

Aka A.


Les derniers articles