Tiébissou / Lutte contre le grand banditisme : Un adolescent braqueur dans les filets de la police

Ado-braqueur.jpg

Jean Boris Yoboué Koffi, âgé d’environ 19 ans, se trouve coincé dans les serres de l’opération épervier 5, initiée par le directeur général de la police nationale, le général Kouyaté Youssouf, sur toute l’étendue du territoire national.

Il a été pris lors d’une patrouille pédestre des éléments de police de l’opération épervier 5, à Tiébissou, sous le commandement du lieutenant Evrard Dali, dans la nuit du dimanche 14 au lundi 15 juin 2020. Sur l’adolescent, il a été saisi un revolver made in China à 7 coups, une somme de 20.000 francs CFA et une cagoule.

Depuis cette date, Jean Boris Yoboué Koffi fait l’objet d’une poursuite judiciaire devant le parquet de Bouaké, enjointe par le commissaire de police Jean Didier Koffi.

En effet, à en croire le rapport de police suite aux aveux du suspect, il ne fait de doute pour le patron de la police dans la capitale du Tchewi, qu’« on a affaire un redoutable bandit ».

Selon les aveux du suspect lui-même, le commissaire avait de bonnes raisons de le mettre à la potence.

« J’ai soutiré discrètement cette arme à une connaissance à Bouaké. Et depuis lors, je m’en sers pour survivre. Toutes les nuits, je m’encagoule et j’agresse les gens. Je les dépossède de leurs biens (argent, bijoux, téléphones). Je sais que c’est mal ce que je fais. Mais comme n’ayant aucun soutien parental, cela me permet de survivre »,  a-t-il déclaré.

L’arrestation de Jean Boris Yoboué Koffi s’ajoute à celle de plusieurs dizaines de malfrats opérant en solitaire ou en bandes organisées mises sous l’éteignoir par le commissaire de police Jean Didier Koffi. Aussi, tient-il à remercier le préfet de région Binaté Issouf et le maire Germain N’dri Koffi pour leur soutien à la police nationale dans cette lutte contre le grand banditisme dans le département de Tiébissou.

D.V.K