Région de Gbêkê/Accroissement de production et de l'alimentation en eau potable: des travaux lancés pour un coût de 169 millions de Fcfa

travaux-eau.jpg

La région de Gbêkê verra sa production d'eau s'accroître dans quelques mois afin de mettre fin définitivement au problème épineux d'alimentation des ménages. Pour ce faire, le ministre de l'hydraulique, Laurent Tchagba, a procédé, sur le site de production de la Loka, au lancement des travaux du projet de renforcement de l'alimentation en eau potable de Bouaké et ses localités environnantes, pour un montant global de 169 millions de Francs CFA, en présence des illustres fils de la région dont les ministres Amadou Koné des Transports et Jean Claude Kouassi des Mines.

Ce projet, d’une durée de 24 mois, viendra résoudre fortement dans la durée, l'épineuse question de la fourniture d’eau potable dans les villes de Bouaké, Botro, Brobo, Diabo, Djébonoua, Languibonou, Marabadiassa et de Sakassou.

Ainsi, une fois terminé, le site de la Loka permettra une production de 4000 m3/h pour un besoin estimé à 2.500 m3/h. Ce projet sera réalisé par le groupe PFO-CI VEOLIA.

La ville de Bouaké et les localités environnantes ont connu, en mars 2018, une grave crise d’eau due à l’assèchement de la retenue d’eau de la Loka qui était passée d’un volume de 25 millions de mètres cubes à l’intervalle de 0 à 8.000 mètres cubes.

Face à la situation, le gouvernement ivoirien avait pris des mesures urgentes et mobilisé les moyens nécessaires pour le renforcement de la production d’eau brute afin d’assurer la continuité du service d’eau potable pour soulager les populations. Ces mesures d’urgences avaient permis de stabiliser la situation avec un niveau de production de 30.000 m3/jour comme avant la crise.

L’ultime solution pour résoudre durablement ce problème consiste à aller chercher l’eau brute dans le lac de Kossou à Béoumi pour la transporter jusqu’à la station de la Loka pour la traiter avant de la distribuer aux populations.

DH