Côte d’Ivoire / Révision de la liste électorale du 10 au 24 juin: Voici le mode opératoire

Kuibiert.jpg

Au cours d’une conférence de presse animée, ce jeudi au siège de la Commission électorale indépendante, Ibrahime Coulibaly-Kuibiert a fait savoir son souhait de voir « inscrire 5 millions d’électeurs en deux (02) semaines sur la liste électorale », dans le cadre de la préparation du scrutin présidentiel du 31 octobre prochain.

Pour le président de la CEI, 10 848 centres d’enrôlement sont disponibles sur toute l’étendue du territoire national avec un effectif de 35. 000 agents pour mener l’opération qui se déroulera du 10 au 24 juin 2020.

Le président de la CEI s’est dit confiant avec ces effectifs, car selon lui, « si chaque centre inscrit 50 personnes par jour, en une journée nous avons 542 000 inscrits, en dix jours cela fera un peu plus de 5 millions d’inscrits ».

Il a également indiqué le canal numérique, "la grande innovation", pour les anciens inscrits qui pourront mettre à jour les informations les concernant ou de changer de lieu de vote à partir d’un téléphone ou d’un ordinateur, peu importe leur situation géographique, via Internet. Le président de la CEI a souligné que l’inscription en ligne avait également pour but de décongestionner les centres d’enrôlement eu égard à la crise de la maladie à coronavirus.

A propos des Ivoiriens de l’extérieur, le patron de la CEI a indiqué que 84 centres seront mis à disposition, car pour lui, il s’agit de faire en sorte que tout Ivoirien, où qu’il soit, participe à la vie de la nation à travers le processus de révision de la liste électorale. C’est pourquoi, la CEI, de concert avec ses partenaires que sont les partis politiques, sous l’égide du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), ont convenu des documents requis pour s’inscrire sur la liste électorale. Il s’agit notamment de la Carte Nationale d’identité ou l’attestation d’identité, le récépissé d’enrôlement de la CNI ou le certificat de nationalité. Pour les confrères hors de la Côte d’Ivoire, le passeport biométrique ou la carte consulaire.

Par ailleurs, Coulibaly-Kuibiert rassurera sur les mesures sécuritaires pour accompagner le processus de révision de la liste électorale. A ce propos, il a rapporté que le commandement supérieur des forces de défense a eu une rencontre ce jour avec Koné Sorou vice-président de la CEI afin de travailler à cet effet. Il a, pour finir, révélé la mise en place d’un centre média afin de donner l’information juste, estimant que la transparence de tous ces processus réside dans la bonne information.