Abidjan / Concours administratifs : Le cerveau d’un réseau de fraudeurs mis aux arrêts

concours-administratifs-2018-640x360.jpg

Les réseaux de fraudeurs qui, chaque année, s’activent autour des concours administratifs de la Fonction publique sont en train d’être mis en déroute. Le lundi 29 juin a été une journée fatale pour ces faussaires. Le cerveau d’un puissant réseau qui sévissait a été mis aux arrêts.

 

Les éléments du Commissaire Gondo du 1er Arrondissement au plateau ont interpelé dame Clarisse Hamet Djénéba épse Kouassi, présumée cerveau d’une bande d’escrocs qui extorque, chaque année, plusieurs centaines de millions de F CFA à des candidats aux concours de la Fonction publique. Elle a été appréhendée dans les locaux du ministère de la Fonction publique, ce lundi 29 juin 2020.

Cette interpellation a été rendue possible grâce à un dispositif mis en place et coordonné par le directeur de cabinet du  ministère de la Fonction publique, Séraphin Oka Kouadio, pour lutter contre les fraudes et arnaques pendant les concours administratifs 2020.  

Dame Djeneba et ses acolytes opéraient en promettant aux jeunes diplômés et autres sans-emplois postulant aux différents concours administratifs, une admission moyennant paiement. Pour rassurer ses victimes, dame Djeneba se faisait passer pour la  secrétaire du directeur de cabinet pour le compte de qui elle prétendait opérer.

 Malheureusement, sa dernière tentative portant sur la somme de 5.000.000 FCFA au détriment de dame Dali, candidate au concours professionnel 2020, s’est soldée par un échec cuisant.

 

Expérimenté lors des concours 2018, le plan de lutte contre la fraude aux concours administratifs est en train de porter ses fruits. En effet, depuis le 28 février 2020, on se rappelle le point de presse animé par le directeur de cabinet du ministère de la Fonction publique qui annonçait la mise en déroute et le démantèlement de plusieurs réseaux de fraudeurs.

Cette interpellation de dame Djeneba a été l’occasion pour le directeur de cabinet de rappeler aux postulants aux différents concours de la Fonction publique que la seule condition pour intégrer l’Administration publique, est une bonne préparation afin d'aborder avec sérénité et succès les différentes épreuves. « Toute personne qui se fera prendre répondra de ses actes devant les juridictions », prévient-il. 

 

Cette stratégie de lutte contre la fraude s’inscrit dans les grands chantiers de redynamisation de l’Administration publique ivoirienne initiés par le ministre de la Fonction publique, le général Issa Coulibaly. Ce vaste programme de revalorisation du secteur public vise, à terme, l’efficacité et l’efficience à l’image du secteur privé qui intègre la performance et la culture du résultat. 

A.K.